News

Le premier jour d’un condamné

Ghyta Ouedrhiri
17/10/2017 19:11

-Les Enfants de la lune-

C’est par des  tumeurs que la souffrance voit le jour et que des enfants sont condamnés à la nuit. Xeroderma pigmentosum, une maladie génétique héréditaire rare, est exprimée dès les premiers mois de la vie par un vieillissement accéléré de la peau ainsi que par des lésions au niveau des yeux qui aboutissent inéluctablement à des cancers non contagieux. En effet, ceci est dû aux rayons UV présents principalement dans les rayons de soleil et qui, sans miséricorde, condamnent des anges à chasser le jour pour se réfugier à la nuit. Un sacrifice au nom de la vie!

C’est encore au nom de cette vie si chérie que des scientifiques se sont battus afin de procurer des conditions conviviales pour ces malades, et ont pu confectionner des masques protecteurs, transparents et munis d’un ventilateur, ainsi que de fameux filtres qui empêchent les rayons ennemis de pénétrer.

Les enfants de la lune, une appellation si métaphorique mais qui est loin de l’être réellement. Le masque sur le visage, ces enfants ne sont pas perçus comme des astronautes bienvenus, mais sont généralement traités de chauve-souris le soir et de fantômes le jour. Une sortie entre amis n’est alors possible que si le soleil ne le permette et c’est en calculant la fréquence des rayons UV que l’enfant de la lune peut franchir la porte ou rester à l’abri.

Rédigé par : Ihsane Zahiri